La Campilaro Pyrenees

 24/07/2022

 Bagnères-de-Luchon, Haute-Garonne, France Haute-Garonne, Haute-Garonne

1109 vues

LA CAMPILARO PYRÉNÉES 2022, SUR LA ROUTE DES GRANDS COLS PYRÉNÉENS

Une édition internationale organisée du 24 au 26 juillet 2022 autour de Lourdes. Cette année nous avons fait le choix de rester 3 jours dans la même ville, c’est inédit. Une option qui doit permettre une meilleure récupération.

L’accueil des participant(e)s se fera le samedi 23 juillet 2022 de 14h00 à 18h00 au Palais des Congrès de Lourdes.

Avec un parcours 100% renouvelé, cette nouvelle CAMPILARO Pyrénées conserve, toutefois, son ADN : un tracé haute-montagne très exigeant, des sections chronométrées principalement positionnées sur les parties basses et les montées, une volonté de vous faire découvrir les grands cols pyrénéens ainsi que des cols moins connus (Couraduque, Spandelles…) ou encore le piémont pyrénéen avec la traversées des Baronnies.

Avec 380 kilomètres et 8500 mètres de D+, le tracé 2022 comporte 6 cols principaux : Aubisque (1709m), Couraduque (1367m), Hautacam (1520m), Tourmalet (2115m), Spandelles (1378m) et Soulor (1774m).

Pour cette édition, nous retrouvons un parcours classique en 3 étapes en ligne.
Tracé complet à découvrir à la Rubrique « Parcours » de ce site web.

En SOLO ou en TEAM, La CAMPILARO Pyrénées est ouverte à tous les passionnés de vélo, cyclosportifs, coursiers, … avec un objectif, viser un statut de Finisher !

Par choix notre épreuve reste toujours limitée à 200 participants.

Enfin, nous sommes contraints cette année à légèrement augmenter nos tarifs d’inscription. Ceux-ci n’avaient pas variés depuis notre première édition (2015). Il en va de l’équilibre économique de notre événement. Nous avons appliqué l’augmentation du coût de la vie de depuis 2015 soit, + 8%.

La grande famille de la CAMPILARO…. Motards, assistance médicale, chronométreurs, assistance mécanique, masseurs, bénévoles... vous attend avec impatience ! Rejoignez-la sur La CAMPILARO Pyrénées 2022.

Etape 1 : Lourdes / Loucrup – 131km (+11km)


Dimanche 24 juillet 2022 – Départ 08h00

Un premier vrai défi sportif (3150m D+) avec une longue étape structurée en deux parties : la montée du géant Tourmalet puis le tour des Baronnies qui peut se rapprocher des classiques ardennaises !

Vous quitterez LOURDES en direction de Luz-Saint-Sauveur, une trentaine de kilomètres le long du gave de Pau, en faux-plats montants.

A Luz, vous attaquerez le versant ouest du Tourmalet : 19km à 7,5% de moyenne. Une très belle et longue montée aux pourcentages plutôt réguliers et un revêtement parfait. Après les deux premiers kilomètres de mise en bouche, toute l’ascension se fera dans des pentes comprises entre 7 et 9 %. Les passages les plus difficiles sont dans et à la sortie de Barèges et sur les derniers kilomètres avec des pentes jusqu’à 10 %.

Au sommet vous aurez un ravitaillement liquide et solide à votre disposition avant de basculer vers La Mongie, Sainte-Marie de Campan et Bagnères-de-Bigorre.

A la sortie de Bagnères-de-Bigorre, changement de décor, on retrouve des routes étroites pour attaquer le second chrono de la journée constitué de 4 "petits" cols et côtes des Baronnies. D’abord le col des Palomières (810m), 4km à 6,7% de moyenne, puis une descente très sinueuse vers Banios et Bourg-Bigorre pour aller chercher le Pas de Molère (600m), 5km à 6,7% de moyenne. Au sommet, vous tournerez à gauche pour rejoindre Capvern, Mauvezin puis la belle côte de Cieutat (5km à 6,5% de moyenne) et à nouveau à gauche pour descendre sur Bagnères de Bigorre et attaquer la dernière côte de la journée, celle de LOUCRUP, terme de cette première étape (3km à 4%).

Après le RAVITO, vous rejoindrez LOURDES pour la Catering (11km).

Etape 2 : Lourdes / Col de Spandelles – 103km (+27km)


Lundi 25 juillet 2021 – Départ 8h30

Nous sommes là clairement sur les traces du Tour de France 2022 (étape 18) ; Vous allez quasiment faire les 100 premiers kilomètres de cette étape !

Pour aller chercher le pied de l’Aubisque, il est proposé une première partie d’étape avec 50km quasiment sans bosses en passant par Saint-Pé-de-BigorreAssonLouvie-Juzon et Laruns.

A la sortie de Laruns démarre l’un des cols les plus emblématiques des Pyrénées, le Col d’Aubisque (16,7 km à 7,2% de moyenne). Si les 4 premiers kilomètres jusqu’à Eaux-Bonnes sont plutôt faciles, les choses se durcissent à partir du kilomètre 7 du col. Au niveau de la station de ski de Gourette, on est proche de 10% ; on change alors de versant, il reste 5 kilomètres difficiles mais là-haut le paysage est époustouflant !

Vous profiterez donc du paysage autour de notre Ravito avant d’enchainer vers le magnifique Cirque du Litor puis la petite remontée vers le Col du Soulor (2,6km à 4,5%) et la descente sur Ferrière et Etchartes.

Vous attaquerez alors le second chrono de la journée, le difficile et inédit col des Spandelles, 10,3km à 8,3%. Un col inédit, raide, étroit, un vrai col pyrénéen ! Un col que le TDF empruntera pour la première fois.

Là-haut, fin d’étape et Ravito, avant de redescendre vers Argelès-Gazost puis Lourdes pour le Catering.

Etape 3 : Lourdes/ Hautacam – 83km (+25km)


Mardi 26 juillet 2022 – Départ 08h15

Depuis Lourdes, direction la vallée des Gaves et Argelès-Gazost pour - à la sortie de ville - ouvrir le 1er chrono qui doit nous mener au col de Couraduque. Un chrono d’un peu plus de 25 km au cœur du Val d’Azun - territoire authentique et nature préservée - empruntant le bas du col des Bordères avant de tourner à droite pour rejoindre le Somport à Aucun, puis de ce village, vous attaquerez la montée vers la station de ski nordique de Couraduque (6,4km à 7,8% de moyenne). Un montée difficile à plus de 8% tout le long sauf 2 fois 500m à 3% au km 2,5 et km 4 qui vous permettront de souffler.

Une fois les batteries rechargées sur le Ravito, on redescend direction Arras-en-Lavedan. Là, on récupère à nouveau le bas des Bordères pour aller chercher Pierrefitte-Nestalas et Soulom.

A la sortie de Soulom au grand carrefour D929/D113, on ouvre le dernier chrono de la journée en direction de la station d’Hautacam. Une première portion de 7km sur le plat, avec un très beau bitume puis la montée finale vers Hautacam. 13,6km à 7,8 km de moyenne sur les traces de grands vainqueurs du Tour là-haut comme Luc Leblanc (1994), Cadel Evans (2008) ou encore Vicenzo Nibali (2014).

Voilà, côté chrono... La Campilaro Pyrénées 2022 est bouclée... 8500 m de D+ sur les 3jours... Félicitation !

Il vous restera à redescendre sur Lourdes pour le repas et la remise des récompenses.