Vélo Mag - Le vélotaf, de vrais bénéfices pour salariés et employeurs

Baisse de l'absentéisme, augmentation de la productivité, hausse de la rentabilité... le vélotaf peut jouer un rôle essentiel sur la bonne santé, le bien-être des salariés et de l'entreprise.

Sur le plan physique comme sur le plan psychologique, les bienfaits du sport ne sont plus à prouver. Pour renforcer les systèmes immunitaire, cardiovasculaire et pulmonaire, prévenir de certaines maladies, résister à la fatigue ou encore au stress... pédaler est gage de bonne santé. 
 
Pour maintenir son capital santé, nul besoin de rouler deux heures tous les matins, d'avoir les mains aux cocottes, d'appuyer à fond sur les pédales et d'avoir la tête dans le guidon. Vélotafer suffit à se sentir bien dans son corps et dans sa tête. 
 

Se rendre à vélo au bureau améliore les performances du cerveau, joue sur la concentration, prévient des troubles musculo-squelettiques (TMS), les risques psychosociaux (RPS) ou encore le burn-out.

Avec une alimentation équilibrée, le vélo a l'avantage d'augmenter le volume de la masse maigre et de diminuer celui de la masse grasse, dont la graisse dite viscérale. Cachée sous les muscles de la paroi abdominale, cette dernière s'avère bien plus dangereuse que les poignées d'amour. Elle peut provoquer des syndromes métaboliques comme du diabète, de l'hypertension artérielle ou des troubles cardiovasculaires mortels, tels que des infarctus du myocarde ou des accidents vasculaires cérébraux (AVC). 

Un employé sportif est un employé productif

Pour être au top de sa forme et bien dans ses baskets, pourquoi ne pas s'adonner aux joies de la petite reine ? Rien de tel pour mettre doucement l'organisme en route et ses méninges en fonction, avant d'ouvrir l'ordinateur. Visualiser sa journée le temps du trajet évite de mouliner dans le vide, aide à réfléchir et à être plus performant au bureau.

Il booste le cerveau. À chaque fois que l'on donne un coup de pédale, on oxygène tout notre cerveau. Une meilleure oxygénation des neurones diminue leur dégénérescence et améliore la microcirculation sanguine responsable pour partie de la réduction de la taille du cerveau. Résultat, les capacités intellectuelles s'en trouvent optimisées.

Il améliore sa concentration. Ayant une silhouette plus tonique et quelques kilos en moins, on regarde moins son nombril. On ne focalise plus sur ses poignées d'amour, ses fesses tombantes, ses dessous-de-bras flasques, ses genoux enrobés, ses cuisses épaisses et autres petites imperfections. 

 

Suite de l'article https://www.lequipe.fr/Velo-mag/Autres/Actualites/Le-velotaf-de-vrais-benefices-pour-salaries-et-employeurs/1286919 

commentaires (0)